Chargement…
Messages2020-07-27T23:08:24+02:00

« Que se prosternent devant lui tous les anges de Dieu… » Message du 27/12/2020

Lectures : Es 52. 7 à 10 / Héb 1. 1 à 6 / Jean 1. 1 à 18 « Que se prosternent devant lui tous les anges de Dieu… » Les textes bibliques que nous venons de lire soulignent avec force la grandeur, la puissance, l’existence du Christ de toute éternité. Jésus est né il y a plus de 2000 ans dans notre monde, mais il existait bien avant que notre monde fut. Ces textes nous disent aussi que nous vivons des temps particuliers, bien au-delà de ces crises que nous traversons actuellement. Des temps particuliers qui datent du premier Noël. Ce sont des temps de grâce, temps où Dieu s’est révélé pleinement au monde en Jésus. Mais ce sont aussi les derniers nous dit l’auteur de l’épître aux Hébreux. Ce qui nous invite à les considérer

Noël « Un mystère gardé dans le silence durant des temps éternels… » Message du 20/12/2020

Lectures : Michée 5. 1 à 3 / Luc 1. 26 à 38 / Rom. 16. 25 à 27 Noël « Un mystère gardé dans le silence durant des temps éternels… » Noël approche pour les Arméniens et certaines églises orientales. Elles célèbreront cette semaine, ce que l’apôtre Paul qualifiait, de « mystère gardé dans le silence durant des temps éternels ». Il voulait dire par là que la naissance de Jésus était prévue de toute éternité. Chaque chose a son temps dans l’éternité de Dieu. Cette année encore, les célébrations de Noël prendront certes, des formes diverses comme chaque année. Elles seront religieuses ou païennes, familiales ou solitaires, joyeuses ou tristes. Nous ne voulons pas oublier que ces jours-ci, l’Arménie pleure ses morts. Cette année, les fêtes de Noël seront marquées aussi par les restrictions sanitaires et la crainte

« Proclamer une année de bienveillance… » Message du 13/12/2020

Lectures : Es. 61. 1 à 3 et 10-11 / Luc 4. 16 à 21 / 1 Thes. 5. 16 à 24 « Proclamer une année de bienveillance… » Peut-on rêver de voir des jours meilleurs, des jours de bienveillance en ces temps de violence, de défiance qui se généralisent ? Le monde ne sait plus à quel « saint » se vouer, ou plutôt, ces derniers jours, à quel vaccin se fier. Il semble que la profusion de communications plus ou moins fiable est en train d’alimenter chaque jour un peu plus cette défiance généralisée. Au point que bientôt tout le monde se méfiera de tout et de tous et dans tous les domaines ! À ce rythme les dégâts collatéraux risquent d’être nombreux au sortir de la crise. Peut-être même que nous en aurons les effets dans l’église si nous

« Une voix crie dans le désert… » Message du 06/12/2020

Lectures : Es 40. 1 à 11 / Marc 1. 1 à 8 / 2 Pie 3. 8 à 14 « Une voix crie dans le désert… » Dans le désert spirituel de notre monde, une voix crie encore et toujours. C’est la voix de Dieu, voix que l’Église doit sans cesse faire résonner. C’est la voix du Dieu vivant, créateur, qui se fait homme en Jésus pour sauver l’humanité perdue. En ce deuxième dimanche de l’avent, les messages pessimistes inondent nos médias : « Ce Noël ne sera pas comme les autres… Nous ne pourrons pas fêter ce Noël comme avant… ». Pourquoi ? Parce que pour beaucoup, malheureusement, Noël ce n’est que ça : de grands rassemblements familiaux, de grands repas, des cadeaux… Certes, tout ceci est bien, mais n’est-ce que ça Noël ? N’y aurait-il plus de Noël, ou un « Noël

« Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire… » Message du 22/11/2020

Lectures : Ez. 34. 11 à 17 / Matth. 25. 31 à 46 « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire… » Certains textes prophétiques de la Bible nous projettent au-delà de notre actualité. Ils annoncent des événements à venir ; événement difficiles à imaginer, qui peuvent susciter çà et là des doutes chez nos contemporains. Dire l’avenir est toujours un exercice à risque. Nul ne peut le faire avec certitude. Il en va ainsi de toutes les projections que nous pouvons faire concernant l’avenir, proche ou lointain. Il en va ainsi, par exemple, de l’avenir de la république du Haut Karabagh, ou bien de l’évolution de la situation sanitaire dans le monde. Nul ne peut dire avec certitude ce qu’il en sera demain. En revanche, il n’en est pas de même concernant les prophéties de la

« Arrêtez, et sachez que je suis Dieu… » Message du 15/11/2020

Lectures : Es. 40. 18 à 31 / Ps 46. 11 / Luc 8. 22 à 25 « Arrêtez, et sachez que je suis Dieu… » Sommes-nous croyants ou idolâtres ? La question peut paraître étonnante, choquante ; une sorte de provocation ! Idolâtre-nous ? Certainement pas ! Nous n’adorons pas des idoles, des représentations de Dieu, des statuts, ou des éléments de la nature… Nous sommes loin d’être idolâtres ! Certes, mais adorons-nous toujours le Dieu véritable, celui qui se révèle à nous dans la Bible ? Est-ce vraiment lui que nous adorons et servons toujours ? N’est-ce pas parfois un autre ? Celui que nous nous construisons à travers nos spiritualités, nos idées, notre compréhension des choses ? N’avons-nous pas tendance à nous faire un dieu à notre image, à notre convenance, un dieu que je comprends, que je maîtrise, que je peux mettre à mon

Go to Top