Chargement…
Messages2021-03-18T18:45:18+01:00

« On lui apporta tous ceux qui se portaient mal… » Message du 07/02/2021

Lectures : Job 7. 1 à 7 / Marc 1. 29 à 39 « On lui apporta tous ceux qui se portaient mal… » Lorsque l’on suit le ministère de Jésus dans les évangiles, on ne peut pas faire l’impasse de sa confrontation avec la maladie, le mal et la souffrance. Jésus portait toujours une attention particulière aux malades. C’est comme s’il ne pouvait pas supporter toute cette misère spirituelle, physique, et toutes ces injustices qu’il voyait. Et nous ne pouvons que nous émerveiller de cela. Et se mettre à rêver comme certains d’une théologie de la « nécessaire guérison ». Qui malheureusement bien souvent conduit à des impasses. Ou bien nous pouvons rationaliser comme d’autres, et occulter tout aspect « surnaturel » de la vie chrétienne. Ce qui n’est guère mieux. D’autres encore se questionnent : « Si Dieu est tout puissant et

« Ainsi parle le Seigneur… » Message du 31/01/2021

Lectures : Jér. 29. 1 et 10 à 14 / Marc 1. 21 à 28 « Ainsi parle le Seigneur… » C’est par cette formule que les textes bibliques nous rappellent qu’il y a parole et parole. Et la formule prend davantage son sens aujourd’hui dans notre univers surmédiatisé. De nos jours, la technologie génère une profusion de communications. C’est un véritable phénomène nouveau où se côtoient mensonges et vérités. Ce qui demande, réflexion, analyse, esprit critique et discernement. Faute de quoi nous risquons de nous égarer. C’est au milieu de ce « brouhaha », que la Parole du Seigneur se présente à nous comme une parole autre ; Parole vraie, lumière qui éclaire le chemin, nos chemins ; Parole réconfortante, mais aussi dérangeante parfois. C’est cette Parole que l’Eglise, les chrétiens doivent écouter et faire entendre aujourd’hui. Une Parole autre, qui

« Repentez-vous et croyez à l’Évangile… » Message du 24/01/2021

Lectures : Jonas 3. 1 à 10 / Marc 1. 14 à 20 « Repentez-vous et croyez à l’Évangile… » Qu’est-ce que la repentance ? Quel sens mettons-nous derrière ce vocable plus ou moins connu ? On en parle certes, dans la Bible, dans les milieux religieux, mais aussi dans les milieux profanes. On désigne parfois certains personnages au passé douteux comme des « repentis », à la suite d’un changement de vie. Le terme couvre un champ d’action assez large. Il évoque aussi quelque chose de dérangeant. Il suggère l’aveu d’une erreur, d’une fausse route. Et il est toujours difficile de reconnaître nos erreurs, encore plus de les « confesser » et de changer de comportement ! Pourtant la repentance est porteuse de libération, de renouveau, de bénédiction. Alors que son refus est synonyme d’enfermement, d’aliénation, de culpabilité, d’orgueil et de mort. Comment comprendre

« Vous tous qui avez soif, venez… » Message du 10/01/2021

Lectures : Es 55. 1 à 11 / Marc 1. 7 à 11 « Vous tous qui avez soif, venez… » C’est un appel pressant que Dieu nous adresse ce matin à travers ce texte du prophète Esaïe. Au-delà de son contexte, cet appel vient nous rejoindre ce matin et nous invite à prendre conscience de la vanité de la vie. Il nous dit que tout ce qui relève de cette vie reste éphémère, fragile et ne parviendra jamais à rassasier, satisfaire pleinement nos aspirations au bienêtre et au bonheur. L’actualité récente nous le rappelle. On peut être l’homme le plus puissant de la planète et quand même tomber de son piédestal du jour au lendemain. Le Président des États Unis d’Amérique en a fait la triste expérience cette semaine. Vanité de la vie ! Mais ne sourions pas,

« A cette nouvelle, le roi Hérode fut troublé… » Message du 03/01/2021

Lectures : Es. 60. 1 à 6 / Matth. 2. 1 à 12 « A cette nouvelle, le roi Hérode fut troublé… » « Et tout Jérusalem avec lui… » ! Quelle est cette nouvelle et pourquoi, à l’époque, a-t-elle provoqué tant de trouble chez le roi Hérode et les habitants de Jérusalem ? En ce jour de la fête de l’Épiphanie, qui nous rappelle le jour de la visite des mages à l’enfant Jésus, je vous invite à méditer sur le message que Dieu nous adresse à travers cet événement. Comment cet événement peut-il venir nous rejoindre en ce début d’année 2021 ? Jeudi dernier, l’intervention du Président de la République Française a battu tous les records d’audience. C’est dire toute l’inquiétude, le trouble, la crainte de la population, face à un avenir incertain. Troubles, craintes, certes légitime face aux crises que notre

« Que se prosternent devant lui tous les anges de Dieu… » Message du 27/12/2020

Lectures : Es 52. 7 à 10 / Héb 1. 1 à 6 / Jean 1. 1 à 18 « Que se prosternent devant lui tous les anges de Dieu… » Les textes bibliques que nous venons de lire soulignent avec force la grandeur, la puissance, l’existence du Christ de toute éternité. Jésus est né il y a plus de 2000 ans dans notre monde, mais il existait bien avant que notre monde fut. Ces textes nous disent aussi que nous vivons des temps particuliers, bien au-delà de ces crises que nous traversons actuellement. Des temps particuliers qui datent du premier Noël. Ce sont des temps de grâce, temps où Dieu s’est révélé pleinement au monde en Jésus. Mais ce sont aussi les derniers nous dit l’auteur de l’épître aux Hébreux. Ce qui nous invite à les considérer

Noël « Un mystère gardé dans le silence durant des temps éternels… » Message du 20/12/2020

Lectures : Michée 5. 1 à 3 / Luc 1. 26 à 38 / Rom. 16. 25 à 27 Noël « Un mystère gardé dans le silence durant des temps éternels… » Noël approche pour les Arméniens et certaines églises orientales. Elles célèbreront cette semaine, ce que l’apôtre Paul qualifiait, de « mystère gardé dans le silence durant des temps éternels ». Il voulait dire par là que la naissance de Jésus était prévue de toute éternité. Chaque chose a son temps dans l’éternité de Dieu. Cette année encore, les célébrations de Noël prendront certes, des formes diverses comme chaque année. Elles seront religieuses ou païennes, familiales ou solitaires, joyeuses ou tristes. Nous ne voulons pas oublier que ces jours-ci, l’Arménie pleure ses morts. Cette année, les fêtes de Noël seront marquées aussi par les restrictions sanitaires et la crainte

Aller en haut