Message du 04 août 2019 – Les promesses de Dieu

Les promesses de Dieu sont OUI et AMEN !

Permettez-moi svp, deux questions, osées je le reconnais, pardonnez-le moi !

Avez-vous déjà été déçu par Dieu ?

Ou alors, n’avez jamais été déçu de, ou par Dieu ?

2 Cor.120 : « Car, pour ce qui concerne toutes les promesses de Dieu, c’est en Lui qu’est le oui ; c’est pourquoi encore l’Amen par Lui est prononcé par nous. »

Ce verset  signifie que ce que Dieu promet, Il l’assume certainement, et toutes Ses promesses se réalisent sûrement, Dieu est Fidèle, digne de confiance et infaillible. C’est l’Amen par Lui, que nous prononçons, c’est-à-dire, que nous proclamons. Et nous proclamons cela par la foi.

La question n’est pas vraiment de savoir si nous avons cette foi, mais plutôt si nous avons la révélation de Dieu par rapport à une Parole, qu’elle soit promesse ou affirmation ?

Jésus a dit à Marthe, Jn.1140 « Ne t’ai-je pas dit que si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ? »

Marthe a-t-elle été déçue par Jésus ? Certes non, je crois qu’elle Lui a plutôt fait confiance et elle a vu le miracle opéré par Jésus, pour la résurrection de son frère Lazare, gloire à Dieu !

Quel est notre rapport aux affirmations ou aux promesses de Dieu pour nous chrétiens ?

La veuve de Sarepta a dit au prophète Elie, dan 1R.1724 ; « Je reconnais maintenant que tu es un homme de Dieu, et que la Parole de Dieu dans ta bouche est vérité ». Pourquoi s’est-elle écrié cela ? Parce qu’elle a été témoin d’un miracle qui atteste la véracité de la Parole de Dieu, celle qui a transformé sa vie et celle de son fils unique ! Elie avait reçu la révélation de la Parole de Dieu pour la promesse de la résurrection de cet enfant.

Promesses de Dieu et Vérités spirituelles/affirmations

Les Promesses divines aussi bien que les vérités spirituelles/affirmations peuvent être considérées comme vérités spirituelles, d’une manière générale, mais il y’a une nuance. Une promesse reste à réaliser, tandis qu’une vérité ou affirmation de Dieu est un fait.

Les promesses deviendront réalités concrètes tandis que les vérités/affirmations sont des faits et nous pouvons les proclamer toutes deux. Dieu dit et la chose est, donc pour Lui, Parole et Action se confondent. La Parole de Dieu est immuable, fiable à 100%, qu’elle soit affirmation ou promesse. Nous pouvons nous reposer dessus, en Lui faisant totalement confiance. Mais il faut au préalable une révélation pour que l’homme l’accueille comme Parole de Dieu.

Quelques exemples de Vérités spirituelles / affirmations de Dieu :

Matt.513, 14 « Vous êtes le sel de la terre…Vous êtes la lumière du monde…». Ce n’est pas une promesse, mais une affirmation. Tout chrétien est le sel de la Terre et la lumière du monde. Certains, par timidité, par peur ou autres motifs, privent la terre de l’impact de ce sel, ou des bienfaits de cette lumière en la mettant sous le boisseau ou en en ternissant l’éclat. Mais cela n’annule pas les vérités spirituelles énoncées qui sont des faits.

Am.37 affirme : « Car le Seigneur l’Eternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à Ses serviteurs les prophètes ». La révélation d’une telle vérité spirituelle, nous élève à un autre niveau d’acuité et de sensibilité, spirituelles donc à une autre dimension de vie et ministère.

1Pi.29 «Nous sommes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, …afin d’annoncer les vertus de Dieu». La révélation de cette vérité accroît notre sens de  responsabilité.

Col.29, 10 « Car en Lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. Vous avez tout pleinement en Jésus-Christ, qui est le Chef de toute domination et de toute autorité. »

La révélation de cette double vérité donne une foi efficace : finis les gémissements, doutes, inquiétudes et désarrois face à l’adversité ou à l’épreuve !

Col.214 « Jésus a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnait et qui subsistait contre nous… ». C’est vrai ! Alors cessons de nous culpabiliser ou de nous laisser culpabiliser en quoi que ce soit ou par qui que ce soit ! Nous pourrons ainsi nous approprier le pardon reçu en Christ, pardon qui était déjà disponible, depuis la mort de Christ à la croix !

Col.215 « Jésus a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix ».

Nous n’avons plus peur des oppressions démoniaques et pouvons exercer un ministère efficace de délivrance pour les possessions démoniaques !

Eph.612 « Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes ». Le chrétien ne prend plus les choses et événements au premier degré, rien n’est à prendre à la légère. Tout devient enjeu et enjeu d’ordre spirituel, avec le discernement des subtilités de l’ennemi lorsqu’ il nous aborde avec astuces.

Quelques exemples de promesses de Dieu

Les nombreuses promesses de Dieu dans la Bible sont toutes vérités spirituelles, mais qui vont se réaliser sûrement, chacune selon ses modalités spécifiques. La question importante demeure celle-ci : comment faire confiance à Dieu par rapport à ce qu’Il nous promet ? Sans la révélation de Dieu correspondante, elle ne peut devenir Parole de Dieu en moi !

Les promesses de Dieu sont soit conditionnelles, soit inconditionnelles. Les inconditionnelles apparaissent souvent comme des affirmations.

Exemples :

Mc.1617-18 « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en Mon Nom, ils chasseront les démons, ils parleront de nouvelles langues, ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris » est une promesse conditionnelle.

Des chrétiens en application de ces promesses, se sont fait agresser et même blesser par des démons ou mordre par des serpents, d’autres se sont ridiculisés en voulant relever le défi de guérisons et même de résurrections. Non pas que ces promesses ne soient pas vraies, mais parce qu’ils n’avaient pas attendu d’en avoir la révélation comme Parole de Dieu pour eux dans ces moments précis.

1Chr.1727« Car ce que tu bénis, ô Eternel est béni pour l’éternité. » est une promesse inconditionnelle. Cela fait du bien d’avoir la révélation comme Parole de Dieu, que tout ce qu’Il bénit est béni éternellement. L’Eternel ne se repent pas de Ses dons et de Son appel, Ses dons et Son appel sont ainsi irrévocables, Rom.1129. Personne ne peut les annuler !

Pv.167«Quand l’Eternel approuve les voies d’un homme, Il dispose favorablement à son égard même ses ennemis » est une promesse conditionnelle. Dieu promet de disposer favorablement à l’égard d’une personne, même ses ennemis. La condition est que Dieu approuve les voies de cette personne. C’est dans la mesure où Dieu approuve nos voies qu’Il fait en sorte que même nos ennemis nous sont disposés favorablement. On le voit tout au long de la vie du roi David. David en était convaincu, parce que Dieu lui avait révélé Sa Parole.

Dans Mt.2820, Jésus dit Voici, Je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde est une promesse faite par Jésus à tout chrétien. Alors, pourquoi doutes, paniques ou désespoirs ?

Dt.2813« L’Eternel fera de toi la tête et non la queue, tu seras toujours en haut et tu ne seras jamais en bas, lorsque tu obéiras aux commandements de l’Eternel, ton Dieu, lorsque tu les observeras et les mettras en pratique ».

Être dernier, médiocre, excellent ou premier en classe, dans les affaires, dans sa profession ou même en termes de niveau social ou financier, a ainsi un lien étroit avec ma relation à Dieu.

Cas du roi Salomon : Dieu l’a béni et il était le meilleur, tant qu’il était dans l’obéissance à Dieu. Mais dès qu’il a commencé à désobéir, des ennemis ont commencé à surgir, comme par hasard : Hadad, Rezon, Jéroboam,  1R.1114, 23, 26, alors qu’auparavant, toute opposition ou velléité était tue par l’action de Dieu, 1R.54.

Autre exemple : Jeune fermier malien, engagé avec moi, après une formation en agriculture, élevage et foresterie selon des principes bibliques. Les étudiants devaient aussi être dans l’obéissance à la Parole de Dieu, pour impacter leur environnement. Tout au long de la première année il était rigoureux dans ses rdv divins et dans sa vie, et Dieu l’a béni. Mais au bout d’un an et demi, les choses commençaient à ne plus marcher. Dieu m’a révélé un soir un interdit dans sa vie. Effectivement, il avait laissé une porte d’entrée à l’ennemi dans sa vie.

Avec Dt.2813, nous prenons autorité sur tout esprit de pauvreté, timidité ou de quelque situation aliénante pour nous ou notre famille. Mais il faut en avoir reçu la révélation comme Parole de Dieu pour nous en ce moment.

Que dire de toutes ces promesses à propos de la prière, thème du message de Dimanche dernier, elles sont généralement des promesses conditionnelles.

Jésus dit, Mt.1819, 20 « Je vous dis encore que si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux..»

Comment vivons-nous concrètement cela dans notre vie personnelle et dans nos vies de couples ? Avec cette promesse, beaucoup de couples, de familles et d’églises locales ou nationales ne devraient pas être là où ils en sont aujourd’hui, mais il faut l’accord de deux et en avoir la révélation comme Parole de Dieu.

Jn.1413 : «Celui qui croit en Moi fera aussi les œuvres que Je fais, et il en fera même de plus grandes, parce que Je m’en vais au Père ; et tout ce que vous demanderez en Mon Nom, Je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.»

Extraordinaire promesse ! Pourquoi ne se réalise-t-elle pas dans ta vie ? Peut-être que tu penses que ça ne marche que pour les autres ? Non, cette promesse est pour toi aussi !

Nous avons ainsi une infinité de promesses dans la Bible. Elles sont dites pour être réalisées, elles sont dans la Bible, mais il faut qu’elles  deviennent Parole de Dieu pour moi.

Quels sont les obstacles ou les blocages ? Quel est le problème ? C’est essentiellement parce que nous n’attendons pas d’avoir la révélation des promesses de Dieu ou des vérités spirituelles / affirmations, comme Parole révélée à nous ici et maintenant.

Obstacles ou blocages à la nécessaire révélation de la Parole de Dieu

C’est nous-mêmes, le problème, il ne faut pas chercher loin.

 

Quelques fois, nous nous satisfaisons d’une certaine ambiance spirituelle traditionnelle, de chrétiens installés dans un certain confort/conformisme ou une certaine tranquillité. Nous ne sommes pas portés vers des percés spirituelles et préférons le train-train, sans être trop dérangés dans nos habitudes ! Cela est contraire à la vie dynamique du Saint-Esprit en nous.

La révélation de la Parole de Dieu (Promesses ou Vérités spirituelles/affirmations) qui transforme, exige certaines conditions. Il faut une intimité avec Dieu. Et très souvent, nous ne remplissons pas les conditions pour entrer dans cette intimité et il se pourrait que l’on ne soit pas toujours prêt à en payer le prix.

Être dans un bon contexte et même dans un cadre approprié ne suffit pas. On peut même avoir d’excellentes informations sur Dieu ou au sujet de Sa Parole, sans en avoir la révélation !

Le jeune Samuel était dans l’environnement idéal avec le meilleur Coach spirituel, donc certainement le meilleur enseignement. Il vivait même et baignait dans ce contexte. Mais la Bible nous dit qu’il ne connaissait pas encore Dieu parce que Sa Parole ne lui avait pas encore été révélée, 1 Sam.37. Mais dès qu’il l’a eue, il ne laissait tomber aucune par terre et c’était évident aux yeux de tous que Dieu agissait par lui avec efficacité, 1Sam.319-21.

Tant que la Parole de Dieu ne nous est pas révélée, nous ne connaissons pas encore Dieu, quoi que nous prétendions. Il vaudrait mieux pour nous d’être humble et commencer par le commencement. En la matière, on ne brûle pas les étapes inopinément, sans conséquence dommageable ! On ne peut faire grandir une plante, en la tirant vers le haut parce qu’on est pressé ! C’est un processus naturel et celui qui veut ignorer cela, n’arrivera jamais au résultat de croissance qu’il cherche : pas de raccourci ! Idem pour la connaissance de Dieu et Sa Parole, il y’a des étapes incontournables. Elle doit nous être révélée par Dieu Lui-même.

La Bible déclare dans Héb.1022, que nous devons nous « Approcher de Dieu avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience et le corps lavé d’une eau pure ».

Ici quatre (4) conditions sont exigées.

Condition 1 : Nous approcher de Dieu avec un cœur sincère, c’est-à-dire entier. Sans cette première, les trois autres sont impossibles. Un cœur entier suppose un vrai désir et un engagement inconditionnel, sans calcul.

Condition 2 : S’approcher de Dieu dans la plénitude de la foi. Héb.116 atteste que sans la foi, il est impossible d’être agréable à Dieu et celui qui s’approche de Dieu doit croire que Dieu existe et qu’Il est le rémunérateur de ceux qui Le cherchent.

La plénitude de la foi est la confiance totale dans la Parole de Dieu. C’est le Saint-Esprit en nous qui produit en nous les dispositions nécessaires à cela. Mais nous devons Le laisser faire, demeurant humble, respectueux de Son œuvre, soumis et obéissant.

Condition 3 : La troisième condition est que nos cœurs soient purifiés de toute mauvaise conscience. Lorsque nous avons mauvaise conscience, il y’a un blocage pour avoir de l’assurance (cf. détecteur du mensonge !). En effet, la mauvaise conscience Dieu nous met dans une position d’échec. Si notre conscience nous reproche quelque chose, il ne faut pas lui résister, acceptons et réglons cela avant de vouloir venir à Dieu. C’est notre responsabilité.

Jésus a dit, Mt.523 : lorsque tu présentes ton offrande à Dieu, et que là, tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse-là ton offrande devant l’autel et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis viens présenter ton offrande.

Malheureusement, plusieurs chrétiens préfèrent amortir leur conscience, à force d’essayer de la faire taire ou de braver cette voix et continuer à faire leur offrande. C’est enfreindre à la condition 3 de la présence de Dieu, et l’offrande ne sera pas agréée, hélas ! Alors on tombe dans une religiosité paralysante !

Si au contraire notre conscience ne nous reproche rien, avec un cœur sincère et dans la plénitude de la fois, nous pouvons nous approcher de Dieu avec assurance, selon Héb.416, afin d’obtenir miséricorde et ainsi ouvrir la voie à la possibilité de la condition 4.

Condition 4 :

Notre corps doit être lavé d’une eau pure, l’eau de la Parole, selon Eph.526, Ez.3625.

C’est une allusion à la purification du sacrificateur, en vue de l’offrande, cf. Ex.294, Lv.164.

Cette condition indique la nécessité de se placer sous le bénéfice du sacrifice expiatoire purificateur du Souverain Sacrificateur Jésus-Christ. En d’autres termes plus simples, recevoir humblement par la foi, le pardon de tous nos péchés, en Christ. C’est Sa miséricorde et Sa grâce qui apportent la compassion pour ce pardon. Tout cela nous fait entrer dans l’intimité de la communion avec Dieu. C’est dans cette intimité que s’opère la révélation de la Parole de Dieu.

Conclusion

Ne résistons pas à la voix du Saint-Esprit en nous, qui nous interpelle toujours et ce matin en particulier, lorsque quelque chose ne va pas dans notre vie. C’est parfois la voix de la conscience, mais c’est Dieu qui nous parle. Obéissons simplement sans résister à cette voix. Humilions-nous sous Sa puissante main et Il nous élèvera au temps convenable, 1 Pi.56.

Cela nous met en bonne voie vers l’intimité avec Dieu, nécessaire pour qu’Il nous révèle Sa Parole. C’est cette Parole révélée qui nous transforme et qui agira sur ceux qui sont concernés et qui nous entendent en faire la proclamation. Ils pourront dire avec la veuve de Sarepta, la Parole de Dieu dans notre bouche est vérité !

Qu’il en soit ainsi pour chacun de nous, et que Dieu nous aide à nous approcher de Lui, à demeurer dans Son intimité, et à marcher par révélation de Sa Parole. Alors, Ses promesses et toute vérité spirituelle qu’Il nous révèlera seront Oui et Amen, et cela nous permettra d’aller de sommets spirituels en sommets spirituels, pour de grandes percées spirituelles à Sa gloire !

AMEN !!!

Paul POUDIOUGO

Print Friendly, PDF & Email
2019-08-11T18:07:43+00:00