Jésus-Sycomore-Zachée - Lectures : Es 45. 22 à 24 / Luc 19. 1 à 10 « Il me faut aujourd’hui demeurer dans ta maison » (Bible)

Lectures : Es 45. 22 à 24 / Luc 19. 1 à 10

« Il me faut aujourd’hui demeurer dans ta maison »

« Tournez-vous vers moi et soyez sauvés… ». La Bible regorge d’appels pressants à se tourner vers Dieu, à l’accueillir dans nos vies. Ces appels sont souvent marqués par l’urgence : « Zachée descend vite… ». « Venez à moi… » disait Jésus à la foule. « Venez, mes fils, écoutez-moi… » dit le Seigneur au Ps 34. « Voici, je me tiens à la porte et je frappe… » dit le Seigneur à l’église de Laodicée (Apoc. 3. 20). Et on pourrait allonger la liste… Pourquoi tant d’appels, pourquoi tant d’insistance de la part de Dieu ? Quels sont les enjeux ? À croire ce que nous dit la Parole de Dieu, les enjeux sont énormes, et nous n’en sommes pas toujours conscients ! Ceux-ci concernent non seulement notre bonheur sur terre, mais aussi et surtout notre éternité. D’où l’insistance et l’urgence des appels de Dieu, car nul ne sait quand la fin viendra. C’est pourquoi le Seigneur nous invite ce matin encore à entendre son appel. Ouvrons nos cœurs à l’Esprit Saint qui sait s’adresser à chacun de nous selon ce qu’il a besoin d’entendre.

1°) « Zachée, descend vite… »

L’histoire de Zachée perché sur son  pour voir Jésus passer ne nous est certes pas inconnue. Mais il n’empêche que cette histoire est riche d’enseignement sur le comportement humain et sur la façon dont Dieu peut changer les vies. Tout d’abord, on peut dire que Zachée est un grand curieux. Il veut voir Jésus alors qu’il n’a apparemment aucun besoin particulier. Il a un bon travail, c’est un chef, il est riche. Il vit sans scrupules. Rien ne l’oblige à se casser la tête pour voir Jésus passer. Si ce n’est sa curiosité ! Et il ne sera pas déçu ! Nul n’est besoin d’être dans le besoin pour chercher Dieu. Il y a diversité d’approches de Dieu. « Cherchez et vous trouverez » disait Jésus. Dieu se laisse toujours trouver par ceux qui le cherchent à l’image de Zachée. Il n’est jamais indifférent à nos désirs de le connaître, même par curiosité. Puis le texte nous montre que c’est avec joie que Zachée accueille Jésus chez lui. Il est tout joyeux, alors que d’autres murmurent, le jugent comme pécheur, et critiquent même Jésus. Mais Zachée n’y fait pas attention. Puis le texte est totalement silencieux sur la façon dont Zachée « se convertit » ! On ne sait pas ce qui l’amène à changer de comportement. Est-ce une réponse aux critiques, aux accusations qu’il entend ? Y a-t-il eu un long dialogue avec Jésus ? Jésus lui a-t-il dit : « Zachée, ce n’est pas bien ce que tu fais, il faut que tu changes… ! ». On ne sait pas. Ce n’est pas l’essentiel. Dieu agit de façon différente avec chacun ; parfois en silence, parfois au grand jour. Cependant ce qui est essentiel ici, c’est la transformation de Zachée. À la suite de sa rencontre avec Jésus, il s’engage à vivre autrement. Sa vie nouvelle est marquée par l’abandon de ce à quoi il tenait le plus, l’argent. Zachée est libéré de son amour pour l’argent et de son égo. Il est libre et heureux. De plus, il est sauvé dit Jésus.

De quoi avons-nous besoin d’être libérés aujourd’hui ? Certes, nous avons tout d’abord besoin d’être libérés de la condamnation du péché et de la mort. Si nous n’avons pas encore accueilli Jésus dans notre vie, par la repentance et la foi dans son sacrifice, nous avons besoin de le faire. Mais pour nous qui l’avons accueilli, de quoi avons-nous besoin d’être encore libéré aujourd’hui ? De tel ou tel péché ? Telle ou telle idole, comme celle de l’argent ? Telle ou telle transgression à la parole de Dieu ? De telle ou telle pensée mauvaise ? Telle ou telle amertume ? Telle ou telle mésentente, conflit ? Ou peut-être, avons-nous besoin d’être libéré de nos craintes, de nos inquiétudes ? « Zachée, descend vite… » N’attend pas, il y a urgence, c’est aujourd’hui jour de grâce. Ne la laisse pas passer.

Venons à lui avec un cœur sincère et demandons-lui de nous libérer de ce qui nous oppresse, ce qui nous aliène, ce que l’Esprit nous révèle. Et agissons comme Zachée. N’en restons pas aux bonnes intentions seulement.

Pourquoi ces appels si pressants de la part de Dieu ?

2°) « Devant moi tout genou fléchira… »

Cette parole du prophète Esaïe, reprise dans le NT et appliquée à Jésus, nous expliquent pourquoi les appels de Dieu sont si insistants. Cette Parole nous projette au-delà de cette vie. Elle nous amène à considérer que les temps finiront un jour, que ce monde aura une fin. Et qu’un monde nouveau et sans fin viendra un jour. Elle nous rappelle que si nous ne voulons pas fléchir le genou devant Dieu aujourd’hui, un jour, que nous le voulions ou pas, nous serons contraints de le faire. Lorsque nous verrons le Christ glorifié, l’éclat de sa sainteté, la sainteté du nouveau monde, nous serons tous contraints de tomber à genou devant lui. Certains le feront avec joie et adoration, d’autres le feront avec honte et tremblements, avant d’être chassés loin de Dieu pour toujours. De tels enjeux justifient qu’aujourd’hui encore, le Seigneur appelle chacun avec insistance et urgence. « Tous en effet, nous comparaîtrons devant le tribunal de Dieu. Car il est écrit : Aussi vrai que je vis, dis le Seigneur, tout genou fléchira devant moi et toute langue rendra gloire à Dieu. Ainsi, chacun de nous rendra compte à Dieu pour soi-même ». (Rom. 14. 11). Un jour ceux qui l’auront rejeté, viendront aussi devant lui, et seront dans la honte et la désolation. Ce jour-là, leurs yeux s’ouvriront, trop tard, sur les conséquences dramatique de leur refus. Ce jour-là, dit Jésus, il y aura des pleurs et des grincements de dents, des regrets inutiles. Ce sera fini pour toujours.

Conclusion :

« Il me faut aujourd’hui demeurer dans ta maison »

Aujourd’hui, le Seigneur lance à nouveau l’invitation à chacun. À ceux qui ne l’ont pas encore accueilli dans leur vie ; qui ne se sont pas encore approprié par la foi, la valeur du sacrifice du Christ sur la croix. Il les invite à ouvrir leur cœur à son amour et à sa grâce.

Le Seigneur lance aussi cette invitation à nous tous qui l’avons accueilli dans nos cœurs. Il veut demeurer et régner dans nos vies. Il veut nous libérer de tout mal, de tout péché, de toute idole, de tout orgueil et égoïsme. Il veut nous libérer de tout ce qui nous oppresse. Pour que nous soyons, comme Zachée, heureux, remplis d’amour et d’une générosité nouvelle envers ceux qui nous entourent, pour sa gloire.

Pasteur Joël Mikaélian – 03/11/19

Print Friendly, PDF & Email