Loading...
Messages2019-02-10T14:32:00+00:00

Messages du culte

Message du 14/04/2019 – Tous les disciples, remplis de joie …

Lecture : Es. 50. 4 à 7 / Luc 19. 28 à 40 « Tous les disciples, remplis de joie, se mirent à louer Dieu à pleine voix » C’est aujourd’hui la journée des Rameaux, un jour de joie, de louanges, d’adoration. C’est une journée qui marque l’entrée dans la semaine sainte. A l’image de Jésus entrant à Jérusalem, la fête des Rameaux nous invite à entrer avec joie dans cette semaine Sainte. Même si tout n’est pas joyeux autour de nous, derrière ou devant nous. La joie est une force disait Néhémie au peuple d’Israël au retour de l’exil : « La joie du Seigneur sera votre force » (Néh. 8. 10). Certes, il ne s’agit pas ici d’entrer dans une sorte de déni de nos épreuves, des malheurs de ce du monde qui nous entoure. Il s’agit pour nous ce matin

Message du 07 04 2019 – « Voici, je vais faire du neuf .. »

Lecture : Es 43. 16 à 21 / Mt 16. 21 à 27 « Voici, je vais faire du neuf… ». La nature est ainsi faite que l’on aime ce qui est neuf. Un habit neuf, une maison neuve… Nous avons souvent soif de nouveauté, de découvrir de nouvelles choses. Nous avons soif de renouveau, de nouveaux départs dans nos vies, surtout lorsqu’elles ont été abîmées. Soif de mieux connaître Dieu, mieux nous connaître, connaître sa volonté. Soif d’amour, de reconnaissance, de justice… Le désir de trouver et donner un sens à cette vie. Ce matin, par la bouche du prophète Esaïe, Dieu nous rappelle qu’il est Celui qui sait faire du neuf, nous étonner, nous surprendre en bien. Il est capable de changer les situations les plus compliquées et dramatiques en chemin nouveau. Au milieu des épreuves de la

Message du 30 03 2019 – « Son père le vit et fut ému de compassion… »

Lecture : Luc 15. 11 à 32 « Son père le vit et fut ému de compassion… » Le texte biblique que nous avons lu nous présente une parabole de Jésus, connue généralement sous le nom de « parabole du fils prodigue ». Sans contester totalement cette appellation, il me semble que cette parabole devrait plutôt s’appeler la « parabole de la famille de Dieu ». Car elle ne nous parle pas seulement d’un fils, mais d’une famille, la famille de Dieu. Elle nous présente Dieu comme un Père extraordinaire ; un Père qui a une capacité à pardonner, qui va jusqu’à irriter un de ses fils. Cette parabole est en quelque sorte une histoire de famille comme nous en avons tous. Une famille traversée par la souffrance, la révolte, le désir de liberté, d’autonomie, la rupture, l’amour, le pardon, les querelles fratricides, et pour

Message du 10 03 2019 – « Si tu es … »

Lecture : Deut. 26. 4 à 10 / Luc 4. 1 à 13 « Si tu es… » L’identité est au cœur de l’expérience humaine. Ce que nous sommes détermine ce que nous pensons, disons, croyons et faisons. La vie humaine aussi, se doit d’être rythmée par des temps comme la nature par les saisons. C’est le sens des fêtes que Dieu avait instituées dans son alliance avec le peuple d’Israël. C’est aussi le sens des « fêtes » sous la nouvelle alliance en Jésus, comme le « Carême », ce temps particulier qui nous mène vers Pâques. Il peut être pour nous temps de désert, de silence de Dieu, d’attente de Dieu ; ou temps de remises en questions, de méditations et de réflexions ; ou bien temps de préparation, de renouvellement intérieur pour faire face à la vie, aux tentations, comme ce fut le

Message du 24/02/2019 – Faites du bien à ceux qui vous haïssent

Lecture : 1 Sam. 26. 2 à 12 / Luc 6. 27 à 38 « Faites du bien à ceux qui vous haïssent… » Il est des paroles dans l’évangile qui nous choquent, qui nous dérangent. Des paroles que nous n’aurions jamais aimé entendre. Pourtant ce sont des paroles de vie et de paix. Des paroles révolutionnaires qui constituent le secret du « vivre ensemble » et d’une vie chrétienne épanouie et paisible. Pourtant, nous les rejetons souvent en bloc au motif qu’elles sont au-delà de nos forces ; ou bien parce qu’elles nous paraissent injustes, voire même dangereuses, constituer une « incitation au mal » ! Certes, le monde fonctionne en grande partie sur le registre de la loi du talion. C’est d’ailleurs le fondement de la justice humaine, le garant de l’ordre public. Le principe d’une juste rétribution des fautes, des atteintes à la

Message du 10/02/2019 – « Qui enverrai-je ? Qui donc ira pour nous ? »

Lecture : Es. 6.1 à 8 / Luc 5. 1 à 11 « Qui enverrai-je ? Qui donc ira pour nous ? » Telle est la question qui parcourt toute la Bible. Dieu est à la recherche de l’homme. Depuis le jardin d’Eden il le cherche : « Adam, où es-tu ? ». En ces temps de crise économique, où l’homme n’est plus qu’un consommateur, sans aucune autre perspective de vie que le consumérisme, l’appel de Dieu fait entendre une autre voix, celle de la grâce. Grâce qui invite l’homme à prendre sa place au centre de la création, comme « gestionnaire » de cette création. Cet appel lui dit que sa valeur ne dépend pas de ses possessions, de ses richesses, de ses capacités, mais simplement de sa nature de créature de Dieu. Dans un monde où tout est valeur marchande, où il vaut mieux être jeune, riche

Message du 03/02/2019 – « N’aie peur de personne … »

Lecture : Jér. 1. 4 à 19 / Luc 4. 21 à 30 « N’aie peur de personne : je suis avec toi… » La Bible peut nous paraître parfois pleine de contradictions. Au côté de textes de promesses, de bénédictions, nous y trouvons des situations de souffrances, de rejets et d’épreuves pour les croyants. Il y a d’un côté les promesses, qui justifieraient une théologie de la prospérité, et d’un autre les épreuves, qui pousseraient plutôt vers une théologie du sacrifice et de la souffrance du juste. Parfois même ces contradictions se conjuguent dans nos vies. Ce qui est, avouons-le, assez troublant et déstabilisant bien que la Bible ne cache pas cette contradiction. Les évangiles nous parlent à la fois de la popularité et des succès de Jésus comme de son rejet et de sa crucifixion. Comment comprendre