Loading...
Messages2019-02-10T14:32:00+00:00

Messages du culte

Message du 30 06 2019 – « Seigneur, je te suivrai partout… »

Lecture : Luc 9. 51 à 62 « Seigneur, je te suivrai partout… » Alors qu’il prend la route de Jérusalem, Jésus rencontre de l’opposition, du mépris, mais aussi plusieurs « candidats » disciples. Face au rejet, Jésus refuse d’user de ses pouvoirs surnaturels. Il poursuit sa route vers d’autres lieux. Il ne nourrit aucune rancœur, ne souhaite aucune vengeance, à l’inverse des disciples, toujours prêts à la répression, au jugement, à condamner les opposants… C’est tout d’abord une leçon de tolérance, d’amour, que Jésus donne à ses disciples ici. Leçon pas toujours bien comprise, malheureusement, par l’Eglise au cours des siècles. Tant d’erreurs ont été commises au nom de l’Evangile ! Tant d’erreurs dans nos jugements aujourd’hui encore ! Jésus est venu sauver et non pour perdre. Et nous sommes appelés à être témoins de cet amour, de cette grâce, de ce salut.

Message du 23 06 2019 – « Renvoie la foule… »

Lecture : Gen. 14. 18 à 20 / 1 Cor. 11. 23 à 26 / Luc 9. 11 à 17 « Renvoie la foule… » « Chacun pour soi, Dieu pour tous ! » L’expression n’est pas nouvelle. Elle désigne cette tendance humaine à faire prévaloir ses intérêts personnels, au détriment de l’intérêt général. Cette expression caractérise aussi malheureusement beaucoup d’états (occidentaux en particulier), à l’égard d’autres pays. Ce qui engendre des risques de conflits (USA/Iran), des dérèglements de tous ordres, y compris climatiques. Cette tendance peut aussi devenir la nôtre si nous n’y prenons garde. Il est si tentant de se replier sur soi, sur les siens et d’oublier les autres ! De ne penser qu’à soi ! De privilégier notre bien-être personnel au détriment du bien commun ! On n’a jamais autant parlé du « vivre ensemble », et pourtant notre société ne cesse de se

Message du 26 05 2019 « Que votre cœur cesse de se troubler… »

Lecture : Jean 14. 23 à 29 « Que votre cœur cesse de se troubler et de craindre… » Au cours de ses derniers jours sur cette terre, Jésus a passé beaucoup de temps à rassurer ses disciples. Ceux-ci avaient tant de mal, tant de crainte de se séparer de Lui ! Tant d’appréhension de se retrouver seuls ! La présence de Jésus était si rassurante ! Ils savaient et avaient vu combien le Seigneur maîtrisait toutes les situations. Combien Jésus n’était dépassé par rien, ni par les oppositions humaines, ni par les éléments naturels. Rien ne pouvait le surprendre, le prendre à défaut. Chaque situation avait sa réponse, chaque problème sa solution, chaque questionnement, sa réponse ! Amour, patience, force, puissance, sagesse, connaissance, Jésus était au-dessus de tout et de tous. Et tout à la fois proche, humble, simple, humain, compréhensif. La pensée

Message du 19 mai 2019 : « Comme je vous ai aimés, aimez-vous… »

Jean 13. 31 à 35 / Apoc. 21. 1 à 5 Il est des paroles tellement connues qu’elles en sont devenues banales. Celles que nous avons devant nous ce matin en font partie. Qui n’a jamais entendu ce commandement de Jésus ? En quoi est-il nouveau ? Aimer, est à la fois si simple et si compliqué ! A la fois si bienfaisant et si difficile à mettre en œuvre parfois ! Qui d’entre-nous nous n’a-t-il pas besoin d’être aimé, de se savoir aimé ? Quelle souffrance l’absence d’amour ! Mais de quel amour s’agit-il ici ? La subtilité et la richesse de la langue grecque permet de distinguer dans le NT, trois sortes d’amour : l’amour passionnel, romantique « éros » ; l’amour affectif, amical « philéo », et l’amour spirituel, divin, inconditionnel, « agapé », signe de l’appartenance au Christ. Chacun des trois a sa place dans la

Message du 05 05 2019 -« Enfant, n’avez-vous rien… ? Jetez le filet… »

Lecture : Jean 21. 1 à 14 « Enfant, n’avez-vous rien… ? Jetez le filet… » D’une vie routinière, sans enthousiasme à une vie nouvelle, pleine d’inattendu, d’espérance et de joie. Tel pourrait être le titre de ce récit de l’évangile. L’expérience des disciples que Jean a choisi d’inscrire dans son évangile, apparaît comme une parabole de la vie. Elle pourrait être une parabole de notre vie. Une histoire qui souligne à quoi ressemble la vie sans le Christ ressuscité, et ce qu’elle peut être ou devenir avec Lui. Le contraste est frappant. Le récit de l’évangile nous met en présence de deux tableaux distincts, avec comme point de rupture, l’apparition du ressuscité. Ouvrons nos cœurs à l’Esprit Saint et laissons-nous interpeller par ce que le Seigneur veut nous dire ce matin à travers ce texte. 1°) « Je vais pêcher… nous allons

Message du 28 avril 2019 – « Ne crains pas …. »

Lecture : Es 41. 10 à 13 / Actes 8. 1 à 4 / Apoc. 1. 9 à 18 « Ne crains pas, je suis le premier et le dernier et le Vivant… » Alors qu’il est en exil sur l’île de Patmos, l’apôtre Jean saisi par l’Esprit Saint, entend une voix et reçoit une vision extraordinaire du Christ ressuscité. C’est au cours de cet exil qu’il recevra également plusieurs visions et révélations qu’il consignera dans le livre de l’Apocalypse, qui veut dire « révélation ». La persécution des chrétiens ne date pas d’hier. Dès les origines, au premier siècle déjà, le pouvoir romain avait tenté d’éteindre la foi chrétienne naissante. Le livre des Actes des Apôtres nous parle de la mort d’Etienne, premier martyr de l’histoire chrétienne. Depuis ce jour, beaucoup ont tenté de détruire l’Eglise du Christ sans jamais y

Message du 24/03/2019 « Pourquoi cherchez-vous …. »

Lecture : Es 25. 6 à 9 / Luc 24. 1 à 12 « Pourquoi cherchez-vous le vivant parmi les morts ? » Au lendemain de la Pâque juive, une aube nouvelle se lève pour l’humanité. Quelque chose d’unique vient de se passer dans l’histoire du monde et de l’humanité. Un mort est vivant pour toujours. Un homme enseveli dans un tombeau ressuscite pour l’éternité. La mort est, pour la première fois vaincue, une fois pour toute. Elle a perdu son pouvoir sur les humains. Certes elle fait toujours partie de notre condition humaine, mais pour ceux qui croient en Jésus, depuis ce jour, elle devient passage vers un autre monde, un nouveau monde où la mort ne sera plus. La semaine Sainte aura été marquée par l’incendie de la Cathédrale de Paris. Incendie qui a touché le monde entier. Incendie

Message du 14/04/2019 – Tous les disciples, remplis de joie …

Lecture : Es. 50. 4 à 7 / Luc 19. 28 à 40 « Tous les disciples, remplis de joie, se mirent à louer Dieu à pleine voix » C’est aujourd’hui la journée des Rameaux, un jour de joie, de louanges, d’adoration. C’est une journée qui marque l’entrée dans la semaine sainte. A l’image de Jésus entrant à Jérusalem, la fête des Rameaux nous invite à entrer avec joie dans cette semaine Sainte. Même si tout n’est pas joyeux autour de nous, derrière ou devant nous. La joie est une force disait Néhémie au peuple d’Israël au retour de l’exil : « La joie du Seigneur sera votre force » (Néh. 8. 10). Certes, il ne s’agit pas ici d’entrer dans une sorte de déni de nos épreuves, des malheurs de ce du monde qui nous entoure. Il s’agit pour nous ce matin