Loading...
Messages2019-02-10T14:32:00+00:00

Messages du culte

Message du 27/01/2019 – « Il se leva pour faire la lecture »

Lecture : Néhémie 8. 1 à 3 / Luc 1. 1 à 4 / Luc 4. 14 à 21 « Il se leva pour faire la lecture… » Les réformes sont à la mode. Régulièrement, les gouvernants de ce monde s’y essayent. Ils font face çà et là à quelques résistances, qu’ils gèrent tant bien que mal. Bien souvent, leurs réformes ne font que déplacer les injustices d’une catégorie sociale à une autre. Ils le savent bien, il n’y a pas de réforme juste, pertinente et durable d’une société sans changement de vie intérieure de l’homme. Ce qui, malheureusement, n’est pas dans leur compétence ! Il en va de même de l’église. Plus de 20 siècles d’histoire nous enseignent qu’il n’y a pas de réforme profonde, pertinente et durable de l’église sans changement de cœur. Changement qui ne tombe

Message du 20/01/2019 – « Tu feras la joie de ton Dieu… ton Dieu sera enthousiasmé pour toi… »

Lecture : Es. 62. 1 à 5 / Jean 2. 1 à 11 « Tu feras la joie de ton Dieu… ton Dieu sera enthousiasmé pour toi… » Faire la joie de Dieu, réjouir le cœur de Dieu, mission impossible ? Comme le « brexit », ou  comme tenter de « calmer les gilets jaunes »? D’une certaine façon, oui, faire la joie de Dieu relève bien d’une mission impossible, sans sa grâce. Sans cet amour, ce désir profond de Dieu de se réjouir de son peuple et de son église. C’est ce qui explique les hésitations des traducteurs du texte d’Esaïe : « Tu feras la joie de ton Dieu… ton Dieu sera enthousiasmé pour toi… ». Dans un cas c’est l’homme qui serait à l’œuvre, dans l’autre, c’est Dieu. La plupart des traductions, comme la traduction arménienne, ont penché plutôt du côté de

Message du 06/01/2019 – « Mets-toi debout… devient lumière … »

Es. 60. 1 à 6 / Math. 2. 1 à 12 « Mets-toi debout… devient lumière (sois éclairé) … la gloire du Seigneur sur toi s’est levée… » L’immensité et la beauté de l’Univers ne cessent de nous étonner. On découvre aujourd’hui de nouvelles « exo planètes » faites de rubis et de saphir, des objets célestes à des milliards d’année lumière. La science témoigne de façon tangible de la grandeur et de la gloire du Seigneur. De même les prophéties de la Bible nous étonnent par tant de coïncidences, d’événements annoncés qui se superposent, tel le texte d’Esaïe avec la naissance de Jésus et la visite des mages. Des siècles séparent ces textes de leur réalisation. D’autres siècles encore séparent ces textes d’autres événements à

Message du 30/12/2018 – « Voyez de quel amour le Père nous a fait don… »

Lecture : 1 Sam. 1. 20 à 22 / 1 Jean 3. 1 et 2 / Luc 2. 41 à 52 « Voyez de quel amour le Père nous a fait don… » C’est aujourd’hui le dernier dimanche de l’année, le temps de faire une pause personnelle, familiale et communautaire aussi. Dans toute vie, il est des temps de prières, d’attentes, d’espérance, et des temps de reconnaissance, d’action de grâce, de confiance à renouveler. Les fins d’années se prêtent à de tels exercices. Ce sont des exercices salutaires, utiles, nécessaires aussi à notre équilibre et à notre croissance spirituelle. C’est ce que je vous invite à faire ce matin à travers l’expérience d’Anne, la mère du prophète Samuel, ainsi que celle de Marie, la mère de Jésus. L’une et l’autre ont dû apprendre le temps de la

Message du 23/12/2018 – Noël…

Lecture : Es. 7. 10 à 14 / 9. 1 à 6 / 42. 1 à 7 / Jean 1. 9 à 18 Noël… « Le pouvoir de devenir enfants de Dieu… » Il est des pouvoirs éphémères, d’autres qui n’ont pas de fin. Nous sommes environ au sixième siècle avant Jésus Christ. Le Moyen Orient est en crise, la situation géopolitique est compliquée. Les Assyriens viennent d’annexer plusieurs royaumes, dont celui d’Israël, lâché par les Egyptiens. Un homme du nom d’Esaïe, qui signifie « le Seigneur sauve », reçoit des paroles de Dieu qu’il transmet et qu’il écrits, sentant bien qu’elles ne concernent pas seulement son temps, mais aussi des temps plus éloignés.

Message du 09/12/2018 – Jacques 5, 7-8 (9-11)

Chers amis, chères sœurs, chers frères d’Issy les Moulineaux, Jacques 5, 7-8 (9-11) 5/7 Prenez donc patience, frères, jusqu’à la venue du Seigneur. Voyez le cultivateur : il attend le fruit précieux de la terre sans s’impatienter à son propos tant qu’il n’en a pas recueilli du précoce et du tardif. 8 Vous aussi, prenez patience, ayez le cœur ferme, car la venue du Seigneur est proche. 9 Frères, ne gémissez pas les uns contre les autres, pour éviter d’être jugés. Voyez : le juge se tient aux portes. 10 Pour la souffrance et la patience, le modèle à prendre, frères, ce sont les prophètes, qui ont parlé au nom du Seigneur. 11 Voyez : nous félicitons les gens endurants ; vous avez entendu l’histoire de l’endurance de Job et vu le

Message du 02/12/2018 – « Le règne de Dieu est proche… »

Lecture : Jér. 33.14 à 16 / Luc 21. 25 à 36 / 1 Thess. 3. 12 et 13 « Le règne de Dieu est proche… » « Mon royaume n’est pas de ce monde… ». Dimanche dernier nous avons médité sur cette parole de Jésus à Pilate. Et nous avons souligné que, par ailleurs, Jésus encourageait ses disciples à être le sel de la terre et la lumière du monde. Il nous invitait à être des citoyens exemplaires, des « témoins » de son amour et de sa paix dans ce monde de violence. Les textes de ce matin nous invitent à réfléchir sur le caractère inattendu de la venue de son royaume. Ils annoncent des événements passés, comme l’annonce de la naissance du Messie (Jérémie 33), qui s’est réalisée en Jésus (environ 600 ans après).

Message du 25/11/2018 – « Mon royaume n’est pas de ce monde… »

Lecture : Dan. 7. 13 et 14 /Jean 18. 33 à 37 / Apoc. 1. 5 à 8 « Mon royaume n’est pas de ce monde… » Pouvoir religieux et pouvoir politique, l’église et l’état, le débat n’est pas nouveau. Il parcourt l’histoire du peuple d’Israël dans l’Ancien Testament, comme l’histoire de l’église dans le Nouveau Testament et par la suite. Le chrétien et la politique jusqu’où pouvons-nous aller ? Faut-il allier les deux ? Peuvent-ils faire bon ménage ? Doivent-ils s’opposer, s’ignorer, fusionner ? Dans l’Ancien Testament, les deux semblent aller de pair. C’est Dieu qui fixe les lois sociales, la politique, le vivre ensemble. Mais Dieu trace tout de même une ligne de démarcation entre le religieux et le politique. Le roi Saül en fera les frais pour ne pas avoir respecté cette ligne de