Loading...
Messages2019-02-10T14:32:00+00:00

Messages du culte

Message du 02/12/2018 – « Le règne de Dieu est proche… »

Lecture : Jér. 33.14 à 16 / Luc 21. 25 à 36 / 1 Thess. 3. 12 et 13 « Le règne de Dieu est proche… » « Mon royaume n’est pas de ce monde… ». Dimanche dernier nous avons médité sur cette parole de Jésus à Pilate. Et nous avons souligné que, par ailleurs, Jésus encourageait ses disciples à être le sel de la terre et la lumière du monde. Il nous invitait à être des citoyens exemplaires, des « témoins » de son amour et de sa paix dans ce monde de violence. Les textes de ce matin nous invitent à réfléchir sur le caractère inattendu de la venue de son royaume. Ils annoncent des événements passés, comme l’annonce de la naissance du Messie (Jérémie 33), qui s’est réalisée en Jésus (environ 600 ans après).

Message du 25/11/2018 – « Mon royaume n’est pas de ce monde… »

Lecture : Dan. 7. 13 et 14 /Jean 18. 33 à 37 / Apoc. 1. 5 à 8 « Mon royaume n’est pas de ce monde… » Pouvoir religieux et pouvoir politique, l’église et l’état, le débat n’est pas nouveau. Il parcourt l’histoire du peuple d’Israël dans l’Ancien Testament, comme l’histoire de l’église dans le Nouveau Testament et par la suite. Le chrétien et la politique jusqu’où pouvons-nous aller ? Faut-il allier les deux ? Peuvent-ils faire bon ménage ? Doivent-ils s’opposer, s’ignorer, fusionner ? Dans l’Ancien Testament, les deux semblent aller de pair. C’est Dieu qui fixe les lois sociales, la politique, le vivre ensemble. Mais Dieu trace tout de même une ligne de démarcation entre le religieux et le politique. Le roi Saül en fera les frais pour ne pas avoir respecté cette ligne de

Message du 11/11/2018 – « En ce temps là… »

Lecture : Dan.12. 1 à 3 / Marc 13. 24 à 32 / Héb. 10. 11 à 14 « En ce temps là… » Le temps passe, et nous aussi. Depuis des siècles, Dieu parle aux hommes et attire leur attention sur cet aspect temporel de la vie humaine. Quelques textes des Ecritures Saintes lèvent un coin du voile sur les événements de la fin et sur le nouveau monde à venir. Ils nous appellent à la conversion, à nous préparer à « l’après » de cette vie. Malheureusement, depuis toujours, beaucoup font la sourde oreille, à l’image des responsables du Titanic. Malgré la réalité de la mort, le monde suit sa course, comme si de rien n’était. Les prévisionnistes font de savants calculs, des projections pour 2030, 2050… Quelques réalistes tirent des sonnettes d’alarmes pour la

Message du 04/11/2018 – « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu… »

Lecture : Deut. 6. 2 à 6 / Marc 12. 28 à 34 / Héb. 7. 23 à 28 « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu… » Des religieux qui ne croient pas en la résurrection viennent poser une question piège à Jésus. Ils lui racontent une histoire sordide de sept frères qui décèdent tour à tour après avoir épousé la même femme. (C’était la tradition dans l’orient ancien. Les frères du défunt devaient épouser la veuve du défunt pour lui donner une postérité). Dans cette histoire qu’ils imaginent, les sept frères décèdent les uns après les autres après avoir épousé la veuve du premier sans lui laisser de descendance (Marc 12. 18 à 27). Question : « A la résurrection, duquel sera-t-elle la femme ? ». Et Jésus de répondre : « vous ne

Message du 28/10/2018 – «Il suivit Jésus sur le chemin… »

Lecture : Jér. 31. 7 à 9 /Marc 10. 46 à 52 « Il suivit Jésus sur le chemin… » Nous poursuivons tous des objectifs, des buts à atteindre, à réaliser dans cette vie. Que ce soit sur le plan personnel, familial, professionnel, il y a tous ces plans, ces projets, ces attentes, ces désirs que nous souhaitons. Ils constituent autant de choses qui préoccupent nos pensées, demandent notre énergie, nos réflexions, et certainement pour nous chrétiens, nos prières. Tout ceci est bien normal et appartient à notre nature humaine. C’est, pour reprendre le constat de l’Ecclésiaste, la part que Dieu à donné à l’homme sous le soleil. Mais il existe aussi d’autres objectifs, d’autres plans d’une autre nature que Dieu souhaite pour nous, qu’il a préparés pour nous, pour tous. Si les premiers sont des plans

Message du 14/10/2018 – «Regardons à Jésus… »

Lecture : Heb 12. 1 à 6 « Regardons à Jésus… » C’est le thème que l’on m’a demandé de traiter pour les messages du Synode de nos églises en Arménie la semaine dernière. Avant cela j’ai eu la joie de participer à un culte avec un groupe d’Arméniens d’Iran avec nos deux pasteurs de Téhéran. Puis la joie d’apporter le message au culte de notre église principale à Erevan. Ensuite nous avons eu le Synode avec une centaine de participants, Pasteurs et Conseillers d’église pendant deux jours et demi dans notre centre de vacances à Hankavan, à une heure d’Erevan. « Regardons à Jésus… ». Je vous invite à méditer nous aussi sur cette exhortation de l’épître aux Hébreux. Une épître qui nous donne une belle définition de la foi, au chapitre 11, au premier verset.

Message du 16/09/2018 « Et vous, qui dites-vous que je suis ? »

Lecture : Es. 50. 5 à 9 / Marc 8. 27 à 35 « Et vous, qui dites-vous que je suis … ? » La question de l’identité est au cœur de la vie. Une bonne connaissance de soi, l’acceptation et l’estime de soi, nous permettent d’échapper au jugement, à la pression souvent néfaste du regard des autres. Un regard qui nous conduit à ne plus être nous-même, mais ce que les autres voudraient que l’on soit. Dans son humanité, Jésus n’a pas échappé à cette question. A la différence que Lui savait très bien qui il était. Jean 13. 3 : «Jésus… savait… qu’il était venu de Dieu, et il s’en allait à Dieu… ». A la différence aussi qu’il n’est jamais tombé dans le piège de la popularité. Il n’a jamais essayé de plaire ou

Message du 09/09/2018 – « Soyez forts… Voici votre Dieu… »

Lecture : Es. 35. 3 à 7 / Marc 1. 35 à 42 / 2 Cor. 4. 16 à 5. 3 et 9 et 10 « Soyez forts… Voici votre Dieu… » Être fort, le rêve, l’ambition, satisfaire ce désir de paraître, de pouvoir, de domination, d’être respecté, craint même, accéder à tous ses désirs. C’est toute une idée de la réussite, que notre société a instaurée et établit comme norme. Avec tous les dégâts collatéraux que cela induit de rivalités, de conflits, de mépris de l’autre ; de déceptions et de dépressions cycliques pour tous. Pour ceux qui n’arrivent pas, comme pour ceux qui arrivent, car les chutes sont nombreuses et même l’homme le plus fort de la planète n’y échappe pas. « Que celui qui est debout… prenne garde de ne pas tomber… ». Ce